Les choses de la TERRE…

20 décembre 2015

CM-haut-blanc-profil

CM-haut-blanc-zoom-details

CM-haut-blanc-portrait-NB

CM-haut-blanc-front-2

CM-haut-blanc-profil-2

CM-haut-blanc-front

Coucou les ami(e)s,

J’espère que vous allez bien. Je suis heureuse de vous accueillir dans mon nouveau chez-moi.

Après quatre ans sur Blogspot, il était temps de devenir autonome. Il était temps d’apporter une dimension supplémentaire à Céline Mademoiselle. Il était temps de jouer dans la cour des grands 😉 Un proverbe, dont j’ignore d’ailleurs l’auteur, dit ceci : « Celui qui n’avance pas, recule ».

Pour vous accueillir comme il se doit dans mon nouveau chez-moi, j’ai pensé qu’il serait intéressant de partager avec vous mon expérience des choses de la terre…

Il y a quelques années, je suis allée en Allemagne comme fille au pair. J’ai vécu pendant quelques mois dans la ville de Mönchengladbach. Cela a été une période assez difficile de ma vie mais riche en enseignements.

Comme fille au pair, j’étais logée, nourrie, blanchie mais je gagnais très peu d’argent. Du moins suffisamment pour faire du shopping;-) Je m’occupais de deux petits garçons durant la semaine et j’avais mes week-ends de libres. J’en profitais pour faire une activité distrayante et peu coûteuse : le lèche-vitrine

Je me souviens que j’étais déjà une victime (plus que consentante) de la mode 😉

A Mönchengladbach, j’ai fait la connaissance d’une jeune fille qui est devenue l’une de mes meilleures amies. Tout comme moi, elle est passionnée de mode.  Chaque après-midi, à la fin de notre journée de travail, nous allions faire du lèche-vitrines et mangions des « pommes » (comprenez « frites » en allemand) pour nous changer les idées.

Je me souviens de ces moments où je passais devant des vitrines, et je bavais d’envie devant des choses qui me plaisaient terriblement mais qui demeuraient inaccessibles compte tenu du peu d’argent que je gagnais.  C’était très frustrant. J’avais donc trouvé une parade pour éteindre cette frustration et je dois avouer que c’était efficace. Ainsi, lorsque j’étais face à une paire de chaussures, ou un manteau – qui représentait un mois de salaire – je me disais intérieurement : « Ce sont les choses de la terre. Tu es venue, tu as trouvé. Tu vas partir, tu vas laisser.»

Cela m’a permis de prendre du recul par rapport aux vêtements que j’aime et cela m’a rappelé, qu’avant tout, ce sont des objets, peu importe la marque ou le prix. Ce sont des objets.

 

En attendant le prochain post, prenez bien soin de vous les ami(e)s ;-)!
Ne l’oubliez pas, cet espace est NOTRE espace. Vos remarques et suggestions sont les bienvenues.
A bientôt,
Céline
Photos : GOW —- Relecture : Charles

A propos de ma tenue : Haut : magasin en Thaïlande, Pantalon: Camaïeu, Chaussures : Maje, Ceinture : cadeau de ma cousine

 

You may also like

6 comments

raphaeil 20 décembre 2015 at 22 h 28 min

Bel article, et très sympa ton nouveau chez toi

Reply
Céline 20 décembre 2015 at 22 h 33 min

Meeeeerci Vanessa <3 !!!

Reply
raphaeil 20 décembre 2015 at 22 h 30 min

ah, et dis à ton photographe que je l’engage

Reply
Céline 20 décembre 2015 at 22 h 34 min

Il fera des photos de toi avec plaisir mais tu devras venir à Bruxelles 😉

Reply
Christelle 20 décembre 2015 at 23 h 35 min

J ai hâte de lire les la suite

Reply
Céline 21 décembre 2015 at 7 h 20 min

Meeeerci Christelle !

Reply

Leave a Comment

WordPress spam bloqué par CleanTalk.