l’estime de soi dans le COUPLE…

8 février 2016

Top-skirt-portrait-front-NB

Top-skirt-details

Top-skirt-portrait

Top-skirt-portrait-front-

Top-skirt-portrait-2Je crois que j’avais mangé une portion de trop avant le shooting 😉

 

Coucou les ami(e)s,
J’espère que vous allez bien et que vous avez eu un excellent week-end;-)

Pour ceux qui ne le savent pas (encore) je suis passionnée par les ouvrages dédiés au développement personnel.
J’ai constaté, au gré de mes lectures, que ces ouvrages font allusion de manière implicite à Dieu. Je m’explique. Ils prônent l’amour, l’estime de soi, l’optimisme, une vision positive de la vie, la confiance en soi, l’acception de soi…
La Bible dit que Dieu est Amour et qu’il est en chacun de nous. S’aimer, s’accepter  avec ses forces, ses faiblesses, ses défauts et ses qualités c’est aimer Dieu (la créature divine que nous sommes). Avoir confiance en soi c’est avoir la conviction qu’en tant que créature de Dieu, nous pouvons y arriver. S’estimer c’est estimer Dieu. Partant de ce postulat, en tant que femmes, nous avons le devoir de veiller à ce que toutes les personnes qui entrent ou sortent de notre vie nous traitent avec respect. Elles ne doivent pas nécessairement nous aimer, mais elles nous doivent un minimum : le respect.

J’ai du mal à saisir qu’une personne puisse laisser entre les mains d’une autre, le pouvoir de l’humilier, de  lui manquer de respect, de la bafouer, de la mépriser au vu et su de tous. Au nom de quoi les femmes restent dans des relations toxiques, psychologiquement destructrices?
Au nom de quoi est-ce une preuve de courage ou de force que d’accepter implicitement que l’on  piétine son amour propre ? Quelles valeurs devons-nous transmettre à nos filles et à nos garçons ? Quelles recommandations allons-nous leur donner en ce qui concerne leur vie de couple ? Subir ? Accepter tout et n’importe quoi, même les MST ? Au nom de quoi une femme doit-elle accepter de courber l’échine dans une relation qui est synonyme d’humiliation ?

Chacun voit midi à sa porte. Je me réjouis d’avoir une mère qui m’a dit un jour ceci : « le plus important dans un couple (mariage) c’est l’équilibre psychologique« . Si vous y êtes et que votre équilibre psychologique est en danger, par amour pour Dieu et la créature divine que vous êtes, réfléchissez bien avant de devenir « martyr ».

 

Sur ces bonnes paroles, prenez bien soin de vous les ami(e)s et surtout ne laissez jamais personne piétiner la lumière divine qui est en vous.

Céline

You may also like

8 comments

raphaeil 8 février 2016 at 22 h 44 min

hum, bizarre que tu ai fais ce post, je m apprêtais à en faire un traitant pratiquement du même sujet, j ai été choqué aujourd’hui de lire un commentaire d’une fille sur le mur d’une femme que je prefere ne pas citer, elle disait, « tu es une vrai épouse africaine », alors je me suis questionnée , bref, je me questionne depuis un bon moment déjà, alors, être une vrai epouse c’est donc ça? accepter d’être humilié, pardonner toutes les infidélités de son mari sans broncher, voir sa famille (enfants) portée à nu et son intimité exposée, hum si c’est ça être une bonne épouse, alors je prefere juste restée une épouse, ou une célibataire à qui personne ne manquera de respect. Et ce qui me choque encore plus c’est que c’est tellement profond, on nous enseigne qu’il faut supporter, que c’est le mariage, en fait, à voir de près, tous les mariages qui durent chez nous, c’est par ce que la femme a accepté d’être stoïque, elle a avalé les couleuvres en silence, taisant sa douleur, les humiliations des maitresses de son mari, qui poussent désormais le vice jusqu’à narguer les épouses, sérieux, si c’est ça être une « bonne épouse, je répète, mieux je reste seule, le respect se mérite, un homme me grandit, j’en fais de même pour lui, il me rabaisse, je ne descends pas au meme niveau que lui, je me casse juste. Merci Larissa pour ce post, quant à ta tenue, t’est simple et efficace comme d’hab, bises

Reply
Céline 9 février 2016 at 14 h 18 min

Merci Vanessa pour ce LONG commentaire <3
Malheureusement dans notre culture africaine, au lieu d'encourager les femmes à se battre pour devenir autonome financièrement (afin de se soustraire à leur "bourreau le cas échéant), on les encourage implicitement à "subir" le mariage. La notion de bonheur dans le couple n'est plus à l'ordre du jour. Mariage rime désormais avec le verbe "supporter". Et comme par hasard, il incombe toujours à femme de "supporter" . Le mariage n'est pourtant pas l'affaire d'une seule personne. J'ai parfois l'impression que dans la société africaine, l'homme n'a aucune obligation vis à vis de son épouse mais uniquement des droits. J'espère qu'un jour, les mentalités évolueront en faveur de l'épanouissement de la femme dans sa vie de couple.

Reply
Mimi Nloga 9 février 2016 at 14 h 42 min

Nous les femmes devont nous lever et decrier cela aucune femme ne doit supporter l.insupportable au nom du mariage, g dis non pour moi mariage rime avec amour,respect, en un mot avecBONHEUR

Reply
Céline 16 février 2016 at 15 h 33 min

Je suis tout à fait d’accord avec toi Mimi, le mariage doit également rimer avec les mots Respect, Amour et Bonheur et non le verbe « supporter ».
Merci d’être passée par ici ma chère <3
Prends bien soin de toi !

Reply
Modeusement Vibe 12 février 2016 at 20 h 16 min

Un look super classe ! Je valide!

Reply
Céline 16 février 2016 at 15 h 33 min

Meeeerci ma chère <3 !
A bientôt <3

Reply
COLETTE 16 février 2016 at 12 h 18 min

J´aime à vous lire Pertinent ce message!!!!!!
Mais au nom de Quoi ??? au nom De la SOUMISSION qui est demandee dans la Bible CAR IL EST DIT « HOMME AIME TA FEMME; FEMME SOIS SOUMISE »…
certes trop de femmes se font humilier jusqu´au plsus bas… MAis n´oublions pas l´AMOUR le vrai pardonne tout!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Bon Courage

Reply
Céline 16 février 2016 at 15 h 30 min

Bonjour Colette,
Merci d’être passée par ici et merci de votre contribution à ce « débat ».
Hormis la Bible qui influe de manière consciente ou non sur notre attitude dans le couple, il y a aussi ces paroles de nos grands-mères et de nos mères qui inlassablement nous répètent « le mariage n’est pas facile ma fille, il faut supporter ». Dès le plus jeune âge, nous (femmes africaines en particulier) sommes conditionnées à subir les « hauts » du mariage (surtout lorsqu’ils émanent du mari). En plus de cela, il y a également un problème d’estime de soi. Une femme avec une estime de soi faible aura certainement une propension plus élevée à avaler des couleuvres.
Je m’arrête ici car c’est un sujet très sensible qui me touche particulièrement pour l’avoir vécu par personne interposée…
Prenez soin de vous et au plaisir de vous lire également.

Reply

Leave a Comment

Please copy the string MrDrvC to the field below:

WordPress spam bloqué par CleanTalk.