400 ans…

11 juillet 2016

celinemademoiselle-back

celinemademoiselle-IG-NB

celinemademoiselle-face-NBJ’ai longtemps hésité avant de me décider à écrire ces mots. J’aurais pu en parler bien avant les évènements survenus aux USA ces derniers jours mais l’occasion ne s’était jamais présentée.

Je ne vous apprends probablement rien si je vous dis que l’’esclavage a duré 400 ans. 4 fois 100 ans pendant lesquels l’homme noir était considéré par certains scientifiques, dont Carl Von Linnaeus, comme inférieur, sans âme, paresseux… des adjectifs péjoratifs venant d’un homme de science qui ont été repris dans des ouvrages littéraires. Tout ceci pour légitimer la traite négrière.

Je me souviens d’un ancien collègue qui m’avait laissé entendre qu’il trouvait les Noirs paresseux. Je lui ai demandé comment « Nous » pouvions être paresseux dans un continent où les allocations de chômage n’existent pas (du moins au Cameroun).

Comment peut-on être paresseux dans un pays où les minimas sociaux n’existent pas ? Comment peut-on être paresseux lorsque le salaire moyen n’atteint même pas 100 euros par mois ?

Ces stéréotypes «scientifiques» ont été savamment implantés dans tous les esprits.

J’ai  entendu dire que la dépression pouvait être héréditaire. Je trouvais cela absurde jusqu’à ce que je regarde cette vidéo
du Dr Joy de Gruy Leary.
En effet, selon les études menées par  le Dr Joy,  les chaines mentales implantées dans l’esprit de nos ancêtres pendant des siècles (l’homme blanc est supérieur, honnête, plus intelligent…) ont généré un  complexe d’infériorité qui s’est transmis par les gènes de génération en génération. Cette théorie a confirmé les doutes que j’avais au sujet de la transmission de la dépression par les gènes.

En outre, lorsqu’une personne est victime ou témoin d’un évènement tragique  (attentat, viol, assassinat…)  l’on a pour habitude de lui apporter un soutien psychologique afin de réparer la blessure mentale générée.

Après 400 ans d’esclavage y a t-il eu un début de «thérapie» afin d’apprivoiser le passé et de déconstruire toutes ces idées habilement implantées dans nos esprits? Cette thérapie est-elle réaliste et réalisable ?

Il faut oser regarder le passé afin de comprendre les injustices présentes. Le but n’est nullement de jouer les victimes mais de connaitre notre histoire, avant la traite négrière, afin de la transmettre à nos enfants. Qu’ils comprennent et qu’ils soient fortifiés psychologiquement afin d’affronter les aléas liés à la couleur de leur peau.

Je remarque que nos attitudes et nos réactions laissent parfois transparaitre les séquelles liées à ce traumatisme. Notamment  la haine de soi et de ce que l’on représente. Cette tendance à toujours montrer du doigt les «faiblesses» de l’autre de son « frère ».

Il pourrait faire un effort d’intégration.  Il  parle avec un accent. Il ne connait pas le foie gras alors qu’il vit en France…

Lorsqu’un italien parle français avec un accent, l’on trouve ça charmant. Lorsqu’un Noir parle français avec un accent, c’est moins beau pour ne pas dire dégradant. « Il n’est pas instruit, il n’est pas intégré…  »
Combien d’Européens résidant en Afrique connaissent et mangent les mets locaux ? Combien d’Européens font l’effort d’intégration ?

Ce qui me rend triste ce sont les Noirs qui portent ce type de jugement sur d’autres Noirs. Pourquoi perdre notre précieux temps et  notre énergie pour écrire des choses qui nous dévalorisent ?
« Les paroles s’envolent mais les écrits restent », même sur Internet !  La liberté de penser existe,  mais pourquoi la gaspiller en disant des choses qui desservent l’estime de soi et la  confiance en soi des Noirs ?  Pourquoi vouloir toujours se différencier du « groupe ».
Je me souviens avoir raconté un jour à une copine le fait de n’avoir pas pu louer un appartement à cause de la couleur de ma peau. Elle m’a dit ceci  : « Mais tu es pourtant différente ». Sous-entendu, je suis une Noire « acceptable ». Est-ce cela l’objectif de ceux qui fustigent les Noirs « villageois »?
Même si nos jugements sur nos frères et soeurs sont fondés, est-il nécessaire de le mettre par écrit sur les réseaux sociaux ? « Le linge sale se lave en famille » jusqu’à preuve du contraire. Si vous avez des reproches à faire aux femmes noires et aux hommes noirs sur leur comportement,  pour l’amour de Dieu faites-le en huis clos.

Essayons autant que possible de cultiver et de partager les choses qui nous honorent. En  lisant par exemple des ouvrages qui parlent de nos héros, de notre culture, de nos dialectes, de notre histoire… 400 ans, ça laisse des traces.  Nous ne pouvons pas changer le passé, mais nous pouvons changer le présent et le futur. Nous pouvons et devons entretenir l’énergie positive autour de ce que nous sommes.

celinemademoiselle-face-IG

Blouse : h&m; Jupe: h&m; Chaussures : h&m

Je vous invite à regarder cette vidéo du Dr Joy de Gruy Leary ICI. Elle est longue (1h30min) mais très instructive.

A bientôt les ami-e-s !

Céline

Photos : Charles

You may also like

16 comments

Florence 11 juillet 2016 at 21 h 47 min

Excellent article soeurette!!! fière de toi!

Reply
Céline 12 juillet 2016 at 3 h 52 min

Meeeeerci Ma’a ! Je me devais de l’écrire.

Reply
Gabrielle 12 juillet 2016 at 9 h 19 min

Très belle article mais je ne suis pas d accord avec un point à propos de la transmission des gènes du complexe d’infériorité . Je pense que ça se transmets de génération en génération via l éducation et non via les gènes …
Ceci dit tu as tout à fait raison pour l accent parce que quand mon mari parle français avec l accent camerounais tout le monde trouve ça étonnant et marrant mais si moi je parle avec l accent camerounais les gens plissent le visage … Rah la là il faudra des siècles pour changer les mentalités malheureusement

Reply
Céline 12 juillet 2016 at 17 h 04 min

Meeerci Gaby pour ton passage sur le blog et pour ton commentaire 🙂 ! Cela me touche beaucoup !
Tu l’as peut-être lu rapidement mais l’affirmation selon laquelle le complexe d’infériorité se transmet génétiquement ne vient pas de moi mais du Dr Joy.

Reply
Céline 12 juillet 2016 at 17 h 05 min

Les mentalités évolueront. Cela prendra du temps. Nous ne serons peut-être plus là pour le voir mais les choses évolueront positivement. <3 xoxo

Reply
Bree 12 juillet 2016 at 9 h 51 min

Très bel article!
Ces 400 ans auraient du faire de tous les Noirs une famille qui de fait, comme tu le dis, lave son linge en privé.
J’espère qu’on réussira un jour à sortir de cet esclavage mental et comprendre que nous ne valons pas moins que les autres; ça commence aussi par répondre à ces personnes « limitées » qu’il n’y a pas de Noir acceptable parce qu’on le côtoie. Le racisme ne fait pas la différence entre le Noir qui es né en Occident et le Noir qui y vit depuis X temps seulement, il est juste plus subtil.
A bientôt!

Reply
Céline 12 juillet 2016 at 17 h 07 min

Meeeerci Bri 😉 !
J’aime beaucoup ta phrase : « le racisme ne fait pas de différence entre le Noir né en Occident et le Noir né en Afrique ». xoxo

Reply
Céline 14 juillet 2016 at 16 h 43 min

Meeerci Bri de ta visite et de ton commentaire sur le blog 🙂 !

Reply
bibi 13 juillet 2016 at 9 h 06 min

Tres touchant comme message a faire passer a notre génération et a celles a venir

Reply
Céline 14 juillet 2016 at 16 h 42 min

Meeeeerci Bibi 🙂 !

Reply
YANOU De FONTCHANDA Alain Joseph 14 juillet 2016 at 1 h 59 min

Belle dame, l’éloquence et la véracité de vos dires associées à la soif de la justice au grand dam de ceux qui marginalisent leurs propres frères noirs et bien d’autres qui continuent de croire que le toubab est réfléchi, rationnel et très pro actif nous démontre tout simplement que vous et nous (ceux du même acabit que vous) devrions continuer de relater et rappeler à tous notre histoire même si elle est restée toute fois sans écrits pendants longtemps. Le présent et futur ne dépendent-ils pas de notre passé même s’ils n’a pas été glorieux tel qu’on voudrai nous le faire croire?
Bien de choses à votre engouement, que votre plume ne succombe pas sous le poids de votre encre délébile, que votre amour pour la bonne cause ne cesse ni ne tarisse à jamais!

Reply
Céline 14 juillet 2016 at 16 h 43 min

Meeeerci Alain Joseph 😉 !!!!

Reply
georges tchokokam 14 juillet 2016 at 9 h 30 min

Excellent article. Il y a beaucoup de choses a faire, mais le plus important est de commencer la refexion. Heureux de vous decouvrir!

Reply
Céline 14 juillet 2016 at 16 h 42 min

Meeeerci Georges 😉 !

Reply
Patricia S. 14 juillet 2016 at 23 h 20 min

Hello Céline.

Il est très agréable de voir le réveil des enfants africains.

Des articles ou entre frères et soeurs, on apprend à se parler avec intelligence, mais aussi et surtout avec sagesse et humilité, sont les bienvenus pour moi. Car c’est 2 choses manquent vraiment à l’africain aujourd’hui.
Nous ne sommes plus nous mêmes, si oui dans le regard des autres, du blanc, du bourreaux, du colonisateur. ..

Qui sommes nous dans le monde?

Reply
Céline 25 juillet 2016 at 22 h 48 min

Meeeerci Patricia <3 <3

Reply

Leave a Comment

Please copy the string Q98qTS to the field below:

WordPress spam bloqué par CleanTalk.