Assumer la COULEUR…

12 février 2017

Il y a quelques jours, je dînais avec une amie qui gère l’association des anciens élèves de son école de commerce.
Elle a profité de l’occasion pour me montrer (sur sa tablette) les CV des candidats pour un poste d’employé administratif au sein de ladite association. Elle tenait à me les montrer car elle connait mes antécédents professionnels et notamment mon passage dans une agence de publicité. La mise en page était, entre autres, ma spécialité.
Je vous ai d’ailleurs justement parlé de mon parcours professionnel ICI.

En consultant les CV des différents candidats, j’ai été interpellée par plusieurs choses. Je dois avouer que c’est assez « drôle », si je puis dire, de ne pas être à la place de la personne qui recherche le job mais d’être à la place de celle qui peut influencer l’avenir d’une autre personne.

J’ai tout d’abord été frappée par la transcriptions des informations sur les CV. Je m’explique. Certaines informations étaient présentées comme un bloc texte. Il n’y avait aucune hiérarchisation de l’information.

Il faut savoir que  nous lisons, instinctivement, dans le sens de la lettre Z.

Les publicitaires tiennent compte de cette information pour organiser les informations sur une annonce publicitaire.
Notre oeil est attiré par les couleurs, les éléments de grande ou de petite taille, d’où l’importance de hiérarchiser l’information afin de créer un équilibre visuel pour l’oeil. Si vous voulez absolument mettre toutes les informations sur votre  CV en vous disant que tout est important, votre CV sera trop touffu et passera à la trappe. Or trier l’information, montre que vous savez faire la différence entre l’information importante et l »information superficielle.

En effet,  si vous entrez dans une maison pour la première fois et qu’il y a des meubles partout et que vous avez du mal à avancer jusqu’à la cuisine,  aurez-vous envie d’y rester ?

J’ai également vu des CV qui s’étendaient sur deux voire trois pages.
Mettez-vous à la place du DRH que reçoit votre CV par e-mail. Imaginez-vous qu’il doit lire une dizaine de CV par jour en plus de ses tâches habituelles. Si le vôtre est touffu et s’étend sur trois pages, il est logique qu’il passe à la trappe. Excepté si vous travaillez dans des domaines tels que la recherche, la médecine, l’enseignement, le domaine juridique ou la programmation informatique.

En plus de cela, j’ai aussi vu un CV où j’ai dû chercher le nom. Alors que c’est une information qui doit sauter aux yeux sur un CV. Il était quelque part au-dessus à droite en petits caractères, probablement police 8.

J’ai également été marquée par la photo d’un candidat qui tenait une tasse de café dans sa main et qui portait un t-shirt.

Oui, vous avez bien lu ! Le candidat tenait bel et bien une tassé de café dans la main. La photo avait été visiblement prise dans un restaurant.

Une simple photo de vous portant une belle chemise sobre ou une veste (en fonction du poste recherché) devant un mur blanc, est beaucoup plus professionnelle  et « vendeuse » qu’une photo de vous assis dans un restaurant.

Le marché de l’emploi étant extrêmement concurrentiel, chaque détail a son importance.

Je sais que dans certains pays, notamment en France, les photos ne sont pas autorisées sur les CV afin d’éviter toute discrimination raciale. Sauf erreur de ma part, ce n’est pas le cas en Belgique.

J’ai donc été frappée par l’absence de photo sur 2 CV. J’avoue que c’est agréable et probablement rassurant de mettre un visage sur un parcours professionnel qui est finalement abstrait.
Des études ont démontré que les recruteurs décident du sort d’un CV en moins de 6 secondes.
Selon moi, la photo est un excellent élément de différenciation par rapport aux CV sans photo ou aux CV avec des informations touffues.
En plus de cela, votre visage va susciter l’intérêt du recruteur et lui donner envie de lire votre lettre de motivation.

 

En ce qui me concerne, j’ai toujours mis ma photo sur mon CV
et j’ai toujours eu des réponses à mes candidatures ici en Belgique.

Les réponses n’ont pas toujours été positives mais c’est toujours mieux que le silence total qui vous laisse dans l’incertitude et l’angoisse absolues.
Je pensais naïvement que tout le monde recevait une réponse à sa candidature, jusqu’à ce que Charles me dise qu’il n’avait pas toujours reçu de réponse à ses candidatures (alors qu’il a la bonne couleur).

J’ai envie de croire que c’est parce que mon CV était clairement structuré, aéré, concis, précis et qu’en plus j’avais une photo de moi où je souriais avec les yeux, que j’ai toujours reçu une réponse 🙂 C’est très important de sourire avec les yeux sur un CV !

En outre, faites une coiffure qui dégage votre visage et qui fait ressortir votre beauté 🙂
Si vous portez des verres optiques comme moi, autant les retirer sur la photo car le reflet sur les verres n’est pas très flatteur.

En réalité, la raison la plus importante pour laquelle je mets une photo sur mon CV c’est pour évaluer mon futur employeur.

Souvenez-vous qu’un contrat de travail c’est dans les deux sens. C’est une offre de compétences contre une rémunération. Le DRH qui vous invite à un entretien ne vous fait pas la charité. C’est tout simplement parce que vous avez les compétences requises.
En mettant fièrement votre photo, vous dites à votre employeur potentiel,

Blazer : Mexx; Chemise : H&M; Jupe : Berschka; Chaussures : Les Autres

« Je suis noire et je ne m’en cache pas ! »

Si la culture de cette entreprise encourage la diversité au sein de sa structure, ce sera bingo ! Si ce n’est pas le cas, vous aurez gagné du temps et de l’énergie à ne pas postuler au sein d’une entreprise hostile à la diversité.

A mon avis, cela ne sert à rien d’envoyer un CV sans photo, pour obtenir un entretien et s’apercevoir que le DRH a une mine décomposée à votre arrivée.

Pour faire court (je sais que cet article est particulièrement long mais tout me semble important :-),
assumons nos origines et mettons fièrement une photo sur le CV, quitte à recevoir moins de réponses.
Regardons également sur Google les différents exemples de CV avant de concevoir le nôtre. Montrons-le aussi à notre entourage afin d’avoir un avis extérieur. Faisons également attention aux adresses destinées à un usage professionnel. Elles doivent contenir uniquement notre nom et notre prénom et non des mots exotiques.

 

Enfin, j’ai une pensée pour Théo et tous les « autres Théo » qui ont été victimes de bavures policières.
Puissent-ils trouver la force de surmonter ce traumatisme. Je pense également qu’une partie de la justice lui a déjà été rendue à travers la couverture médiatique de cette injustice et le relais sur les réseaux sociaux. Tout le monde sait aujourd’hui ce qui s’est passé et ces policiers pensaient certainement que ça ne se saurait pas.
Le combat n’est pas encore terminé mais c’est une première victoire. Je crois que le pire c’est lorsque ces injustices sont passées sous silence et que la vie doit continuer son cours comme s’il ne s’était rien passé.

Prenez bien soin de vous les ami(e)s!

Céline

Pour suivre mes aventures sur Instagram c’est par ICI
Photos : Charles ; Maquillage : moi-même;  Relecture : Charles

 

You may also like

10 comments

Ana 12 février 2017 at 18 h 08 min

Je reçois des CV dans mon entreprise, et comme toi je trouve ça intéressant de voir un peu les candidatures des autres, pour se rendre compte de ce qui est bien, et moins bien, pour notre propre recherche… Comme toi je vois des trucs vraiment pas top, qu’il ne me viendrait pas à l’esprit de faire… La photo décontracte prise chez mémé, mais aussi les adresses mails clairement pas pros (petite_gonzesse_du25@caramail.com^^), j’en passe et des meilleures… Ce n’est pas inutile de parler de tout cela je pense. 🙂

Reply
Céline 12 février 2017 at 22 h 23 min

Bonsoir Ana,
En effet, j’avais complètement oublié l’importance de l’adresse email.
J’avoue qu’à l’époque, moi-même j’avais une adresse dont je ne suis pas particulièrement fière 🙂
Une photo faite spécialement pour le CV, peut paraître évident pour certaines personnes mais pas forcément pour d’autres 🙂
Je suis sûre que ta participation sera très utile. Merci d’être passée par ici Ana 🙂 xoxo

Reply
iZAB 13 février 2017 at 13 h 25 min

Ton article est super édifiant, et riche de bon sens.
Ma partie préférée:
« Souvenez-vous qu’un contrat de travail c’est dans les deux sens. C’est une offre de compétences contre une rémunération. Le DRH qui vous invite à un entretien ne vous fait pas la charité. C’est tout simplement parce que vous avez les compétences requises.
En mettant fièrement votre photo, vous dites à votre employeur potentiel, »

Souvent quand on est embauché, on croit que c’est la charité vraiment qu’on nous a fait. Hum!!!

Reply
Céline 13 février 2017 at 19 h 37 min

Hahahaha 😉
C’est vrai en plus ! Je t’avoue qu’il m’arrivait aussi de penser que l’on me faisait une faveur.
Mais ça, c’était avant 🙂

Bisou bisou Iza <3

Reply
Pamela 15 février 2017 at 23 h 16 min

Super ton article qui en effet est tres riche d’enseignements. Merci
En France, le CV anonyme a été mis en place mais en pratique, il a très peu de succès. LES recruteurs préfèrent de loin les photos sur les CV et ont tendance à considérer que les personnes qui n’en mettent pas sont justement « des personnes issues de la diversité » comme ils disent (TOut l’opposé de l’idée qui a soustendu le concept du CV anonyme).
Personnellement, j’ai refusé pendant longtemps de mettre ma photo sur mon CV, car je considérais que seules mes aptitudes et compétences doivent être prises en compte (je ne sais pas si j’ai changé d’avis d’ailleurs ☹️). Mais dans le même temps, je pense que tu as raison, à compétences égales, un visuel peut aider le recruteur à choisir un profil plutôt qu’un autre.
Et surtout, je suis trop fan de TON argument d’assumer Notre couleur, et d’être fier de ce que nous sommes.

Reply
Céline 18 février 2017 at 12 h 05 min

En lisant ton commentaire, j’ai eu envie de dire « Alleluia » 🙂 !!!

Merci Pamela ! xoxo

Reply
Aminatou. Fanny 16 février 2017 at 8 h 49 min

Kikou…Je sais pas comment je vais appeler ça. ..sûrement un coup de la nature. .en fait je suis en pleine transition et hésitante en même temps,et ton article tombe au bon moment ,je vais refaire mon cv et me tourner vers de nouveaux challenges. ..Merci Céline trop fan de toi.❤

Reply
Céline 18 février 2017 at 12 h 07 min

Meeeerci à toi Aminatou de me lire et de prendre le temps de m’écrire ce commentaire encourageant. xoxo

Reply
Keren 30 mars 2017 at 20 h 37 min

Super article, (comme d’hab en fait).
Il y’a quelques années, je pensais vraiment que passer un entretien ou même obtenir un job était une « faveur » que l’employeur me faisait. Avec le temps, les bonnes et surtout les mauvaises expériences, j’ai compris que comme tu l’as si justement rappelé, c’est une relation synallagmatique, « à deux sens ». Depuis je mets très fièrement ma tête sur mon CV, et temps mieux si je suis appelé, sinon, tanpis 🙂 .

Reply
Céline 2 avril 2017 at 8 h 41 min

Bonjour Keren 🙂

Très heureuse de te lire. Nous sommes d’accord. Un contrat de travail c’est dans les deux. Chaque partie a des obligations vis-à-vis de l’autre.
Nous devons annoncer fièrement qui nous sommes.

Merci d’être passée par ici ma chère.

Reply

Leave a Comment

WordPress spam bloqué par CleanTalk.