Comment je l’ai su…

20 mars 2017

Il y a deux mois environ, une lectrice m’a demandé comment j’ai su que Charles est cet homme avec lequel je veux faire ma vie. Je lui avais dit que j’essayerais de lui répondre. En réalité, je ne savais pas comment répondre à cette question sans « trop en dire ».

Elle m’a relancée il y a deux semaines car j’avoue que cela m’était complètement sorti de l’esprit. Je vais donc me livrer à cet exercice  sans que cela ne ressemble à une réponse digne d’un roman à l’eau de rose:-)
En ce qui me concerne, je ne dirais pas que c’est quelque chose que l’on sait au premier regard. C’est quelque chose que l’on découvre avec le temps, mais assez rapidement. C’est paradoxal, je sais 🙂

Je suis convaincue que toutes les relations de couples sont différentes parce que nous sommes tous différents, de par notre personnalité, l’éducation reçue et l’environnement dans lequel nous grandissons.

Il n’existe pas de relation parfaite, même si les réseaux sociaux tendent parfois à nous faire croire le contraire.
(Nous  avons peut-être envie  de croire que les relations des autres sont parfaites)

Pour en venir au sujet qui nous préoccupe, c’est-à-dire comment j’ai su que Charles est « le bon » (je ne suis pas très à l’aise avec cette expression « le bon » parce que rencontrer « le bon » n’est pas mathématique.

Avant de pouvoir reconnaitre « le bon », j’ai d’abord fait un travail sur moi-même, comme vous avez pu le lire ICI.
Cette préparation était indispensable. Grâce à elle, je n’étais plus un personnage passif dans ma relation amoureuse mais je suis devenue un personnage actif. Je n’attendais plus que ce soit l’autre qui décide de la cadence ou du futur de la relation. Je ne priais plus intérieurement pour que ce soit « le bon ».

Grâce cette « préparation », j’avais changé mon fusil d’épaule.
Je me disais intérieurement « si ce n’est pas lui, ce sera un autre ».

Je voulais aussi voir si l’autre me donnerait envie de construire un futur ensemble. Cette période de préparation a duré un an et demi.

Un mois après notre rencontre, Charles est venu dîner chez moi. Après le repas, nous nous sommes rendus compte que mon radiateur ne chauffait pas suffisamment la pièce et il se donna pour mission de le purger. Opération à laquelle il n’était visiblement pas habitué, étant donné que la situation lui échappait. Il y avait de l’eau chaude qui sortait du radiateur avec une forte pression et le boulon qui permettait de fermer le radiateur avait disparu. C’était la panique totale !

Charles perdait ses moyens, il était paniqué parce qu’il craignait que cela génère une inondation et j’habitais au troisième étage !

Charles était énervé contre le radiateur qui ne lui avait rien demandé 🙂 La situation était loin d’être marrante mais j’ai commencé à sourire. A ma plus grande surprise, j’étais très calme et sereine alors que la situation aurait dû me mettre hors de moi.
Curieusement, Charles n’a pas dit de gros mot malgré le fait qu’il été énervé.

Ce jour-là, j’ai compris que dans un couple l’un doit compléter l’autre, l’un doit pouvoir calmer / voire apaiser l’autre.

Je dirais aussi que ce n’est pas une situation unique qui vous fait prendre conscience du fait que vous souhaitez construire un futur  avec l’autre. En ce qui me concerne, c’est une succession d’évènements, de petites épreuves de la vie qui consolident ou étiolent ce sentiment.

En plus de cela, je m’étais aussi posée très rapidement la question de savoir si je voulais qu’il soit le père de mes enfants, par rapport à son éducation à l’éducation qu’il avait reçue et par rapport à ses valeurs.

Je me demandais « Est-ce que j’aimerais que mes enfants aient un père comme lui ? »

D’où l’importance « d’aimer les yeux ouverts » et de se poser lucidement certaines questions dont nous n’aimerons pas forcément  les réponses.

Pour conclure, je vais répondre à une autre lectrice qui me demandait de donner mon avis sur les lieux idéaux pour faire de « bonnes rencontres ».
Je dirais simplement qu’il n’existe pas de bonnes rencontres. Nous attirons la bonne personne lorsque nous sommes prêts. Tant que nous ne sommes pas prêts, tant que nous n’avons pas fait un réelle introspection par rapport au passé, par rapport à ce que nous voulons, qui nous sommes,…Nous continuons d’attirer dans nos vies les personnes qui fragilisent notre estime personnelle et qui nous font douter de nous.

Nous pouvons aussi rencontrer des gens biens mais au mauvais moment. Nous les rencontrons lorsqu’ils ne sont pas prêts ou lorsque nous ne sommes pas prêts. Cela se termine souvent en « C’est un salaud, un coureur » ou « C’est une matérialiste, une fille facile… » ou que sais-je.
Je pense qu’il faut rester ouvert et ne pas se mettre de barrière et, enfin, essayer de faire les choses autrement.

 

 

Prenez bien soin de vous les ami(e)s !

Céline

Pour suivre mes aventures sur Instagram c’est par ICI
Photos : Charles ; Relecture : Charles

Blazer : Mexx—-;  Pantalon : h&m —-;  Robe voile : Berschka—- ;  Chaussures : Les Autres

 

 

You may also like

6 comments

Lewe rébecca léa 20 mars 2017 at 22 h 21 min

Mais quelle plume!A travers tes mots j’aperçois une sincérité et une simplicité qui me touche tout simplement…bravo Celinemademoiselle

Reply
Céline 21 mars 2017 at 20 h 26 min

Merci Léa <3
J'essaie de partager avec mes mots, les choses de la vie.
Heureuse de savoir que cela résonne en toi.

A bientôt !

Reply
Estelle 20 mars 2017 at 23 h 43 min

I like it

Reply
Céline 21 mars 2017 at 20 h 27 min

Thank you Estelle ! xoxo

Reply
Gaëlle Prudencio 22 mars 2017 at 14 h 09 min

Merci pour ce billet ! J’adore te lire ! Le week-end dernier j’ai participé à un atelier « bilan amoureux et schéma répétitif » et depuis je suis excitée comme une puce car je commence à comprendre énormément de choses sur mes relations passées et les raisons pour lesquelles je n’ai pas encore trouvé le « bon » même si je suis très heureuse dans mon célibat.
Ce que tu partages résonne beaucoup en moi. Merci.

Reply
Céline 27 mars 2017 at 18 h 32 min

Meeerci Gaëlle pour tes petits messages qui me font toujours plaisir <3
Il parait que le temps de Dieu n'est pas celui des hommes.
On ne finit toujours par trouver ! A bientôt ma chère ! xoxo

Reply

Leave a Comment

Please copy the string ntkk6y to the field below:

WordPress spam bloqué par CleanTalk.